Solutions complètes pour jardins, terrasses et voies d’accès

Habiter de plain-pied | Collecter les pluies efficacement et discrètement

SAVIEZ-VOUS QUE ...
Entre-temps ACO a développé pour cette utilisation l’élément intermédiaire Euroline BFL. Cette innovation rend les caniveaux Euroline Discret Inox encore plus discret pour le placement contre les parois vitrées. Découvrez-le ici !

Drempelloos wonen | Slagregen efficiënt en discreet opvangen

La collecte et la gestion des eaux de pluie sont un sujet d’actualité, et pas seulement parce que les pouvoirs publics imposent de nouvelles directives. Les tendances architecturales et l’évolution des conceptions de jardins ont révélé un regard novateur sur la gestion de l’eau. Autour de la maison, on ne voit plus de grandes surfaces d’un seul pavement mais bien un jardin divisé en zones avec une large palette de revêtements perméables et imperméables. La terrasse pavée, destinée à accueillir notre table de jardin, était auparavant toujours inclinée vers le jardin et à l’écart de la maison, les caniveaux collectent les eaux de pluie et facilitent notre nettoyage. L’habitation et la dalle intérieure étaient clairement positionnées plus haut que le sol naturel et que du revêtement extérieur. Aujourd’hui, nous constatons un aplanissement, de cette manière les carrelages intérieurs se prolongent vers l’extérieur. En cas de pluie, l’eau venant des fenêtres et du pavement ne peut naturellement pas pénétrer à l’intérieur et celle qui s’écoule des profilés de châssis doit également s’évacuer. Des caniveaux de drainage sont de ce fait placés de plus en plus proche de la façade. Parfois, ils sont présents de façon visible avec un choix de grilles de la teinte de la menuiserie extérieure. Dans beaucoup de projets, surtout en architecture minimaliste, le choix se porte toutefois sur une évacuation discrète. Le raffinement est prioritaire. Une tendance qui prend de plus en plus d’ampleur ; il suffit pour ce faire d’examiner l’offre actuelle de profilés de châssis. Nous visitons dans les bois de Kalmthout une habitation moderne qui illustre nos propos. Celle-ci a été réalisée en 2013 par l’architecte Stijn Van Loon et l’architecte d’intérieur Sofie De Backer. Sofie y habite et y travaille. Elle nous montre non seulement le caniveau Euroline Discret contre la paroi vitrée, mais elle explique également qu’elle essaie de gérer elle-même efficacement les eaux de pluie.

Drempelloos wonen | Slagregen efficiënt en discreet opvangen

Plain-pied à une hauteur de 40 cm

Le rez-de-chaussée se situe à 40 cm au-dessus du sol naturel et est revêtue d’une pierre calcaire de couleur sable Avorio San Sebastian (marbre croate) de 50 cm de côté. Celle-ci se déploie esthétiquement de l’intérieur vers l’extérieur à travers la terrasse extérieure en L de 57 m². Toute cette construction de plancher donne un cachet particulier à l’habitation moderne et assure une transition stylée vers l’environnement avec beaucoup de gazon. La pierre calcaire s’étend via la façade jusqu’au surplomb en format rectangulaire plus grand, du même qu’au niveau du premier étage qui couvre la terrasse arrière. 

Drempelloos wonen | Slagregen efficiënt en discreet opvangenSofie: « En principe, il n’y a pas d’averses possibles sur cette partie-ci mais nous avons tout de même joué la carte de la prudence. Le caniveau discret au niveau de la fenêtre d’angle a donc été prolongé esthétiquement de la terrasse latérale à la terrasse arrière. 16 mètres courants formant un L de 8 mètres de côté. Il se combine à la construction symétrique des deux terrasses de 3 mètres de profondeur. Les 33 m² de la terrasse latérale ne sont pas couverts, ici les caniveaux sont nécessaires. Je ne voulais en effet pas de pente visible vers le gazon, afin d’accentuer la planéité, de plus, beaucoup d’eau est rejetée par les baies vitrées. Comme nous ne voulions pas de grilles, notre choix s’est donc porté sur le caniveau discret ».

L’eau s’écoulant des profilés de châssis dans le caniveau parfaitement intégré

Raphaël Van Overstraeten (ACO)« On remarque que le caniveau est intégré plus profondément que pour une terrasse traditionnelle, de façon à ce que la fente soit encastrée de quelques centimètres dans le pavement. Il va de soi que vous effectuez la pose contre la façade… ».

Klik voor een uitvergroting

Sofie« En effet, l’architecte Stijn Van Loon a positionné la fente contre la structure en béton sur laquelle reposent les profilés de châssis et ce que soit le type de châssis, car nous avons naturellement des fenêtres fixes et coulissantes (cf. dessins techniques de pose). En ce qui concerne la hauteur, la fente se situe légèrement plus bas que cette structure, de sorte que l’eau s’écoulant des profilés de châssis est dirigée parfaitement vers la fente. Étanchéité totale grâce à la couche d’étanchéité fixée entre le caniveau et la structure portante. L’avantage supplémentaire de cette mise en œuvre est que le caniveau n’est absolument pas visible, étant donné que la première rangée de carrelages doit être posée contre les profilés de châssis et finalement recouvrir l’entièreté de la fente et cela nous pouvons parfaitement le constater à la terrasse latérale. Pour respecter le schéma de pose des carrelages, nous avons encore une vue sur la fente depuis la terrasse arrière. De ce fait, le lit de mortier sous les carrelages est légèrement visible. Rien de perturbant, mais j’ai décidé d’y appliquer des lattes thermolaquées pour une exécution esthétique parfaite jusque dans les moindres détails. Des lattes à la couleur de la menuiserie extérieure, RAL 7021, de manière à conserver l’harmonie ».

Pas d’entretien

Raphaël« L’avantage est de pouvoir accéder facilement à la fente pour la nettoyer de temps à autre, car il y a quand même des arbres dans ce jardin. Je ne vois pas non plus d’éléments d’accès? ».

Sofie« Il y en a pourtant un à chaque extrémité de la ligne du caniveau. Ils sont naturellement encastrés plus profondément, tout comme le reste de la fente. L’entrepreneur a découpé un petit morceau rectangulaire dans le carrelage pour pouvoir le placer au-dessus des éléments d’accès. Ce petit morceau fait office de trappe rapide à retirer. Discrète, on ne la remarque vraiment pas. Et en ce qui concerne les fentes, je peux retirer facilement les feuilles de la terrasse arrière et latérale ainsi que celles de la fente plus profonde de la terrasse latérale. Même si je dois dire que la fente n’est pas recouverte entièrement par l’étage et que les averses rincent en permanence celle-ci. Dans le caniveau proprement dit, nous n’avons pas encore dû regarder via l’élément d’accès, si ce n’est qu’une fois pour y insérer le tuyau d’arrosage ». Raphaël : « C’est naturellement le but. Un caniveau doit justement offrir de la commodité. Entretenir le revêtement extérieur avec style, voilà notre devise.  Le tuyau d’arrosage permet de rincer facilement la terrasse et une raclette fait disparaître le tout dans le caniveau. Il suffit d’utiliser le tuyau d’arrosage pour rincer la fente et le tour est joué ».

Sofie: « C’est vrai, c’est fonctionnellement très pratique même si dans notre situation, sa priorité principale consiste dans la collecte des eaux de pluies. Et croyez-le ou non, nous devons stocker d’énormes quantités d’eaux de pluies… ».

Gestion des eaux

Drempelloos wonen | Slagregen efficiënt en discreet opvangen

Raphaël: « Ok, racontez-nous ce qu’il en est de la gestion de ces eaux collectées ? Je vois une allée et des chemins d’accès en gravier perméable, le reste du jardin n’est pas pavé et l’eau de la toiture plate est probablement collectée dans une citerne à eau de pluie pour être réutilisée ultérieurement ? ». 

Sofie: « Dans la citerne à eau de pluie, on collecte l’eau du toit qui sera par exemple réutilisée pour les toilettes et le lave-linge. Logique. De l’autre côté de l’habitation, nous avons accès au garage souterrain, dont la surface en pente amène énormément d’eau de pluie jusqu’au seuil de la porte de garage. C’est la raison pour laquelle j’ai fait couler le sol en béton légèrement surélevé pour éviter tout risque d’inondation à la cave ou le garage. Devant le seuil se trouve naturellement un large caniveau. Les eaux récoltées au niveau -1, ainsi que du raccordement des caniveaux à fente en question, finissent dans une grande citerne enterrée. Il y a un trop-plein vers une citerne de pompage supplémentaire, d’où l’eau est pompée vers la citerne à eau de pluie. Donc, ces citernes sont également interconnectées. Le problème est qu’il n’y ait pas de raccordement possible au réseau d’égouttage public mais celui-ci devrait être prévu en 2017. Nous assurons donc aujourd’hui notre propre gestion des eaux, mais lorsqu’il pleut longtemps… des problèmes se manifestent. Aujourd’hui, un flotteur nous avertit via le système d’alarme lorsque la citerne de pompage atteint un niveau de saturation. Celle-ci est alors vidangée avec un camion, ce qui est aussi le cas pour la fosse septique. Dans le futur, un système d’arrosage automatique du jardin y sera raccordé. Il permettra de diminuer fortement le niveau d’eau récoltée dans la citerne au cours de l’année car celle-ci se remplit rapidement lors de pluies abondantes... ».

Drempelloos wonen | Slagregen efficiënt en discreet opvangen

Drempelloos wonen | Slagregen efficiënt en discreet opvangen

Raphaël: « Les arroseurs de jardin ne sont pas d’une très grande utilité quand il pleut (rires). De plus, cela paraîtrait un peu étrange, vous changeriez votre gazon et jardin en terrain impraticable et marécageux et ce, pour une longue période. Mais cela pourrait être pire, surtout avec la tendance de l’aplanissement, qui fait que l’intérieur se prolonge à l’extérieur... Aujourd’hui, on constate que plusieurs régions font face à des sols saturés et que la nappe phréatique atteint le sol naturel. Des zones situées en contrebas sont plus souvent confrontées à des problèmes d’inondation après de longs épisodes pluvieux. On souligne que ceci est la conséquence d’une forte augmentation de surfaces pavées et des toits qui évacuent une quantité abondante d’eau vers les sous-sols via les avaloirs qui ceux-ci se déversent vers des égouts souvent vieillissants. Dans le contexte des sols saturés, tout rejeter en surface n’apporterait vraiment pas de soulagement car l’eau poursuivrait toujours son chemin vers les anciennes zones inondables tels que les prairies qui dans un passé récent ont été transformées en habitation. Nous devons donc promouvoir la collecte, le stockage temporaire et l’infiltration dans nos propres jardins mais les citoyens peuvent-ils tout gérer ? Dans le scénario idéal, leurs stockages temporaires devraient être quasi vides en cas de pluies exceptionnelles et excessives et ce même avec un sol saturé. Qu’entendons-nous par-là ? Dans des circonstances normales, l’eau est simplement collectée durant toute l’année et s’infiltre localement dans le sous-sol. Le sous-sol doit à la base déjà posséder de bons paramètres d’infiltration, mais passons. À partir d’un certain volume déterminé, l’eau est évacuée de manière calibrée vers les équipements publics. La capacité supplémentaire n’est mise à profit que pour des débits d’eau extrêmes. Entre-temps, l’eau est évacuée vers l’infrastructure publique adaptée à raison d’un débit limité d’un nombre de litres par seconde donné. Dans une gestion moderne de l’eau, tout le monde si bien citoyen que pouvoirs publics, apporte donc leur contribution. Cette habitation moderne constitue un exemple remarquable. Il y est agréable de constater comment un simple caniveau à fente posé de façon réfléchie peut mettre en lumière une gestion des eaux plus globale. Merci ! »

Sofie: « Avec plaisir ! »

Remerciements à :
Sofie De Backer - architecte d’intérieur
Geusenbacklaan 27, 2920 Kalmthout
www.sofiedebacker.be

© Raphaël Van Overstraeten - ACO Passavant

Questions?

Questions?

Fill out my online form.

Ou acheter des produits ACO Garden?